Si n’importe qui a entendu amener l’ejaculation prematuree, il n’en reste si»rement aucun aussi d’une autre dysfonction sexuelle masculine, bon nombre plus rare : l’ejaculation spontanee.

Ce trouble est caracterise avec une ejaculation involontaire, en dehors de toute stimulation ou excitation sexuelle, de desir, de pensee ou de fantasme.

Un article, paru en juillet 2021 au sein d’ Sexual Medicine Reviews, fait le point i  propos des mecanismes physiopathologiques, des causes, le diagnostic et les traitements de une telle dysfonction sexuelle, peu ou en gali?re connue en grande majorite des medecins.

43 cas rapportes dans la litterature medicale

On ne recensait en 2020 dans la litterature medicale internationale que 36 articles relatifs a l’ejaculation spontanee et decrivant l’eventualite de 43 patients. Bon nombre des hommes ont votre age compris entre 13 et 65 ans, precisent Ibrahim Abdel-Hamid, andrologue a l’universite Mansoura (Egypte) et Omar Ali, chirurgien a l’universite de Gizeh .

Selon les cas, le volume de sperme emis est reellement variable, de celui d’une ejaculation normale a juste des gouttes.

La plupart du temps, l’expulsion de sperme n’est gui?re puissante, mais a l’allure d’un ecoulement faible et lent. Dans la majorite des cas (81 %), cette emission involontaire de sperme ne s’accompagne d’aucune sensation agreable. Cependant, une sensation orgasmique fut rapportee par certains patients (18 %), certains decrivant aussi 1 mini-orgasme. Une minorite de patients (23 %) indiquent etre en erection si l’ejaculation spontanee se produit.

Une dysfonction sexuelle rare et en gali?re comprise

Commencons avec preciser votre que n’est gui?re l’ejaculation spontanee. Tout d’abord, elle reste differente de l’ejaculation prematuree qui se bien i  chaque fois, ou limite i  chaque fois, avant sa penetration vaginale, ou moins d’une minute apres celle-ci. L’ejaculation spontanee reste egalement a differencier de l’ejaculation anhedonique, situation dans laquelle l’homme ejacule sans avoir aucun plaisir, aucun orgasme.

L’ejaculation spontanee differe aussi de l’orgasme spontane. Effectivement, bon nombre de patients souffrant d’orgasme spontane ne presentent nullement d’ejaculation (« orgasme sec »), l’orgasme se declenchant sans qu’il y ait eu de stimulation sexuelle. Autre difference entre ces deux troubles : l’ejaculation spontanee est rarement associee a un orgasme et que l’orgasme spontane s’accompagne rarement d’ejaculation.

Enfin, l’ejaculation spontanee, en tant que dysfonction sexuelle, est evidemment bien differente de l’emission spontanee de sperme qui survient frequemment chez l’adolescent ou l’adulte jeune, des fameuses « pollutions nocturnes » des reves erotiques qui, elles, seront tout a fait normales.

On ignore a quelle date l’ejaculation spontanee, en tant que trouble pathologique, a ete mentionnee Afin de la premiere fois dans la litterature medicale. Un cas remonte neanmoins a 1931. Il concernait un homme de 48 ans qui ejaculait sans etre stimule sexuellement diverses fois par jour depuis des annees. On lui conseilla aussi l’abstinence, de perdre du poids ainsi que prendre du bromure. Fort heureusement, le patient obtint une remission.

Miction, defecation, anxiete et stress tel points declencheurs

L’element declencheur de l’ejaculation peut etre sa miction (dans environ 25 % des cas), la defecation (environ 11 % des cas), l’anxiete (11 %), le toucher de ce gland (9 %, notamment avec des sous-vetements), une position de stress (tel 1 examen a l’ecole), une attaque de panique (7 %). Selon les cas, la frequence varie d’une ejaculation l’integralite des deux semaines a quelques dans la meme journee.

En 1994, des medecins londoniens ont rapporte l’eventualite d’un homme de 70 annees souffrant d’une lesion une moelle epiniere. Admis a l’hopital concernant un infarctus du myocarde, votre patient avait presente cinq annees auparavant une ejaculation spontanee si le gland du penis a touche le bord d’la bouteille reliee a votre catheter. Celle-ci etait survenue par la suite en debut de miction, aussi qu’il eprouvait votre besoin imperieux d’uriner et la sensation d’avoir une vessie pleine. Ceci se produisait environ une fois chacune des trois semaines. Le patient ejaculait aussi que le penis etait a l’etat flaccide et ressentait aussi des contractions rythmiques du pelvis qu’il decrivait tel 1 « mini-orgasme ».

En 2004, des psychiatres japonais ont publie le cas d’un homme de 31 ans, depressif et traite par milnacipran. Quatre semaines apres le commencement de ce traitement antidepresseur, il a une ejaculation spontanee apres defecation. Honteux de presenter 1 tel symptome, il n’en parle pas a son medecin, d’autant qu’il desire poursuivre le traitement craignant une rechute de sa depression. Ce aussi antidepresseur lui est prescrit ulterieurement. Ce patient montre aussi une ejaculation lors en defecation un coup toutes les deux a trois semaines. Un an plus tard, le patient est revu a l’hopital, la posologie du milnacipran reste progressivement abaissee, jusqu’a votre que le traitement soit interrompu. H mois plus tard, il reprend une vie sexuelle, sans presenter aucune dysfonction.

En 2009, des neurologues canadiens ont rapporte la situation d’un homme de 65 ans souffrant de la maladie de Parkinson. Traite via rasagiline pour ses troubles moteurs, il a presente durant trois mois une ejaculation spontanee. Lorsque J’ai levodopa a ete ajoutee a le traitement, votre homme a presente votre mois prochainement le aussi phenomene, mais survenant avec salves, en l’occurrence chacune des dix minutes pendant trente minutes, et, votre, l’ensemble des deux a sept semaines.

Rage

Plusieurs patients atteints d’une rage (dans sa forme furieuse ou le patient presente une hyperactivite et une excitabilite) ont presente une ejaculation spontanee, vraisemblablement liee a une irritation neuronale au niveau de la moelle epiniere dans la region lombo-sacree. Cela n’est malgre tout pas exclu que l’atteinte de eventuelles structures cerebrales, liee a J’ai propagation du virus dans le systeme nerveux central, soit egalement impliquee dans l’apparition d’une ejaculation spontanee dans un tel contexte.

En 2019, des medecins chinois ont rapporte dans la revue web BMC Infectious Diseases le cas d’un homme de 32 annees qui possi?de commence a avoir de frequentes ejaculations, a raison de cinq a six par jour, puis une vingtaine ou une trentaine quotidiennement 1 semaine plus tard. Au matin du quatrieme jour, ce patient presentait 40 a 50 ejaculations. Celles-ci survenaient sans erection. Le patient se plaignait d’une augmentation de la sensibilite du penis et d’erections douloureuses.

Ce Chinois reste fond d’une rage au sixieme jour. Notre diagnostic fut etabli le surlendemain du deces du malade par la positivite de la detection d’anticorps sanguins antirabiques et de la presence https://datingmentor.org/fr/caffmos-review/ d’un signal positif au test PCR de detection du genome du virus en rage (lyssavirus). Cela reste a souligner que lors de une telle maladie infectieuse, l’ejaculation spontanee se service chez votre patient proche de l’agonie. Cela n’existe aucun traitement car lorsque votre trouble survient, le deces intervient generalement dans un delai d’un a quinze jours.